mardi 10 septembre 2013

Arrêté municipal : les crêperies bretonnes doivent fermer.




Qui n’a jamais débattu, à la terrasse d’un bistro par exemple, de l’appartenance, ou non, de Nantes à la Bretagne ? Qui ne s’est jamais pris la tête pour répondre à cette sempiternelle question, en faisant référence à l’histoire de France, au découpage administratif dû à la création des régions, au nom de famille de sa grand-mère ? Et bien désormais, la question est tranchée.

A quelques mois des élections municipales, la mairie s’est enfin décidée à y répondre pour nous : « Non, Nantes n’est pas en Bretagne ».

Afin que la chose soit claire pour tout le monde, tous les signes ostentatoires doivent disparaître de la ville. Pour commencer, ce sont les crêperies bretonnes qui vont devoir fermer au plus vite. L’opération a déjà commencé avec quelques fermetures subites à titre d’exemple. Les forces de la Compagnie Républicaine de Sécurité ont ainsi procédé à l’expulsion de quelques restaurateurs du centre ville.

Elles ont désormais pour mission de surveiller les lieux pour s’assurer que les restaurateurs ne reviennent pas en prendre possession et pour interpeller toute personne qui comptait y manger. Ce qui est quand même déjà en soi, reconnaissons-le, une idée bizarre...

7 commentaires:

  1. J'ai entendu dire que la deuxième étape c'était de faire tomber la tour de Bretagne... Symbole hiératique de l'invasion bretonne en terre ligérienne, cette pustule au milieu de la comme aime à l'appeler ma grand mère va donc, elle aussi, devoir disparaître !

    RépondreSupprimer
  2. non rassurez moi c'est des conneries???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rassurez-vous, vous pourrez toujours manger des galettes trop sèches et des crêpes trop molles...

      Supprimer
  3. le bagad de nantes pourais demander l asile politique au morbihan

    RépondreSupprimer
  4. Si vous n'aimez pas Nantes, et la Bretagne, n'en dégouttez pas les autres ! Vous parlez d'invasion Bretonne à Nantes, mais j'ai bien peur que l'invasion actuelle soit plus parisienne qu'autre chose, au point que je reconnais de moins en moins la ville où je suis né. Nantes est Bretonne, mais les nantais de moins en moins ... Et moi, ça me fout le cafard. Je sais, ça vous fait toujours autant marrer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais l'Usine7 octobre 2013 à 18:00

      Qui parle d'invasion bretonne, je n'ai pas vu ça dans l'article. Vous ne seriez pas un peu raciste par hasard?!

      Supprimer