lundi 26 novembre 2018

Dossier Spécial "50 Nuances de Jaunes" : les tendances, le quiz, le guide de survie...


Afin de vous éviter toute prochaine prise de tête entre amis ou en famille, on s'est décarcassé, à la rédac', pour vous faire un joli dossier complet d'analyse sur ce qui se passe en ce moment. Vous avez un avis sur la question, c'est tant mieux! Vous n'en avez pas, c'est tant mieux aussi!
Que vous ayez un gilet jaune, ou pas, ce dossier et pour vous.

"J'ai des angoisses de gilets jaunes..."

Vous ne mettez pas de gilet... pour différentes raisons, mais ça commence à être l'angoisse. A chaque fois, qu'en voiture, vous approchez un barrage, vous hésitez entre faire demi-tour ; mettre la main sur votre gilet, sous le siège, pour le brandir au dernier moment ; ou encore leur donner un thermos de café plein de laxatif. Vous commencez à vous sentir épié, et même la vue d'un gilet jaune sur le tableau de bord, d'une voiture que vous croisez, vous donne des sueurs froides, c'est normal.

Attention, ces symptômes sont communs à différentes pathologies, rarement cumulables. Pour connaitre la vôtre, il est recommandé de replonger dans quelques livres d'histoire, et de vous faire une auto palpation (de la partie du corps que vous voulez). Vous pouvez en effet être seulement atteint d'élitisme social, ce qui ne se soigne pas, mais se vit en général très bien. Il se peut aussi, entre autres, que vous soyez simplement déboussolé par ce mouvement qui ne correspond pas à vos habitudes militantes. D'ordinaire, vous savez pour quoi vous manifestez, il y a un mot d'ordre claire, mais là, vous n'avez qu'une peur : le retour du totalitarisme. Dans ce cas, suivez le guide, et découvrez les 50 nuances de Jaune.

(Ouais, bon, 50, ça faisait beaucoup, alors nous avons distingué les 7 principales tendances, vous pourrez toujours affiner le dossier en commentaires...)

Quel Gilet Jaune êtes-vous ?

Sérieux, on vous aurait bien fait un Quiz avec des questions recherchées et tout le tintouin, mais vous allez bien vous démerder à vous reconnaitre parmi ces quelques profils. Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à amender l'article de commentaires complémentaires.

Jaune devant, Brun derrière.

Vous en avez marre de tout, vous pensez que tout ce qui ne va pas c'est la faute des migrants, qui arriveraient à vous prendre le boulot que vous n'avez pas. Vous essayez de trouver des arguments économiques pour justifier votre pensée, mais vous devez l'admettre, vous êtes raciste.

Jaune et Vert.

Vous n'êtes pas contre l'arrêt progressif du diesel, mais vous pensez que la transition énergétique doit d'abord être effectuée par les gros pollueurs industriels. La production d'énergie doit être vue dans son ensemble. Vous en avez un peu marre d'être pauvre quand-même...

Jaune et Rouge.

Vous êtes de toutes les manifestations, de toutes le luttes, et celle-ci est pour vous l'occasion de porter atteinte au capitalisme. Vous êtes excédé à l'idée que ce soit toujours le peuple qui souffre, alors qu'on laisse les évadés fiscaux tranquilles, et les riches devenir plus riches.

Jaunesome Cowboy.

Votre caisse, c'est votre liberté. Vous en avez marre de "ces assistés qui ne bossent pas". Vous êtes individualiste, et pour vous, la redistribution et l'impôt, ce sont des trucs de "gauchistes". Vous êtes certain de ne pas avoir besoin de la solidarité nationale pour vous en sortir.

Jaune par nécessité.

Franchement, là, vous avez d'autres trucs à gérer. Vous avez bien un gilet jaune, mais c'est juste parce que vous êtes en panne au bord de la route. Et ça devient gênant...

Yellow Bloc.

C'est comme le Black Bloc, mais avec un gilet. Pour vous, il faut détruire la société de consommation et le capitalisme. Ce mouvement d'anonymes et une formidable occasion pour vous. A part, que le fluo, c'est pas trop votre truc...

En Sortie scolaire...

Tu as entre 4 et 10 ans, tu es en sortie scolaire et on t'as collé cette chasuble jaune fluo dégueulasse. Tu n'as rien à faire devant cette article. Ferme la fenêtre ou on prévient tes parents !





_____________________________________________________

Un tas de question restent ouvertes encore... Sera-t-on tous obligés un jour de porter un gilet sous peine d'être lyncher en place publique ? Peut-on ne pas être "Gilet Jaune", sans pour autant être vu comme "Contre les Gilets Jaunes" ? Est-ce qu'on peut quand-même faire ses courses de Noël ? Et la vraie seule question : Il vaut mieux un meilleur "pouvoir d'achat", ou un meilleur "niveau de vie" ?

N'hésitez pas à nous faire part de vos avis. C'est trop le bordel à la rédac'... C'est pas loin de la baston!

mercredi 21 novembre 2018

"Jacquie & Michel" lancent "Jill & John". Gagnez un plein de diesel en envoyant vos vidéos.


Le site pornographique "Jacquie & Michel", précurseur en la matière, lance une nouvelle plate-forme nommée "Jill & Jaune". Chacun est invité à envoyer ses meilleurs vidéos de barrage, pour peut-être gagner un plein de diesel !

A peine ouverte, la plate-forme accueille déjà plus de 150 vidéos. Celles des blocages et de leurs nuits torrides, mais aussi, celle des automobilistes, cherchant à les éviter, préférant ainsi passer par de petits chemins boueux.

Un florilège de perles à retrouver ici.

(De notre reporter numérique : Docteur Zonzon) 

jeudi 1 novembre 2018

Le projet de transfert relancé, l'aéroport se fera finalement à Issé.


Suite à l'abandon du projet de transfert de l'aéroport Nantes Atlantique à Notre-Damme-des-Landes, un autre projet fait surface. Les élus n'ont pas abandonné, eux, le projet de transfert, mais "plus question de l'embourber dans des terres humides", d'après eux.

Un arrangement semble en voie de se concrétiser pour effectuer ce transfert vers Issé, au sud de Châteaubriant. D'une part, car la commune est déjà desservie par la ligne de Train-Tram, ce qui n'était pas le cas à NDDL, et que les infrastructures de déplacement jusqu'à un aéroport aurait coûté "un pognon dingue". Et d'autre part, par respect de la consultation qui avait eu lieu en juin 2016.

"Comme tout le monde est favorable à ce transfert dans ce coin, ça paraissait plus logique", pour l'élu qui nous a révélé ce scoop, en espérant que l'on en fasse par un article. Voilà, c'est fait.

mercredi 24 octobre 2018

Les tests d'alcoolémie seront étendus dans les zones de chasse du département.


C'est tout à l'honneur de la préfecture de Loire-Atlantique de prendre le problème des accidents de chasse au sérieux.

C'est ainsi que se préparerait, dans les couloirs de la préfecture, une série de contrôles d'alcoolémie, dans les jours qui viennent. Ils viseront particulièrement des espaces où se baladent des groupes armés : les forêts.

Cette mesure devrait faire baisser les accidents de chasse de 95% selon les experts. "On ne pourra jamais faire descendre le risque à 0, ça reste des armes quand-même, mais ça devrait limiter la casse", nous confiait un mec en costard, qui avait l'air d'avoir assisté à la réunion. 


mardi 23 octobre 2018

Chasse, elle réalise que son mari est un blaireau et l'abat à bout portant.


Stupeur aux abords du lac de Grand-Lieu, ce week-end alors qu'avait lieu une battue aux sangliers.

Martine, 37 ans, est de la partie cette fois-ci. D'ordinaire, son mari va seul à la chasse avec ses vieux copains, mais pour leurs 10 ans de mariage, il a cédé à l'irrésistible envie de Martine de buter de la viande sur pattes.

Il est onze heures et huit Muscadets, quand Jimmy se retourne vers Martine. Ils sont à 2 mètres l'un de l'autre, et Martine est soudain prise de furie. Elle aurait crié : "un blaireau, un blaireau !!!", et aurait tiré deux coups en plein thorax.

Jimmy est mort sur le coup. Trois sangliers ont été tués un peu plus tard. 

mardi 16 octobre 2018

Tourisme de masse, Nantes victime de son succès.


A l'instar d'autres grandes capitales culturelles comme Venise, Porto ou Barcelone, Nantes est submergé par un flot continu de touristes. Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir fouler la ligne verte du Voyage à Nantes, monter sur le dos de l'éléphant, faire un tour de manège géant ou simplement faire un "pas de côté" pour aller se bourrer la gueule au muscadet.

C'est le revers de la médaille d'une politique culturo-touristique forte, et qui s'exporte de mieux en mieux. Dans les autres villes touchées par le "tourisme de masse", la question de pose désormais d'une telle stratégie... Loyers en hausse à cause de la forte demande de locations de vacances, les boutiques de quartier qui changent pour n'être plus que des magasins de souvenirs... Ne serait-il pas plutôt là, le grand remplacement ?!

Bon, sur ce, la rédac' se casse au Portugal prendre l'air! ;)   

jeudi 11 octobre 2018

Arbre aux hérons, les contributeurs à 1000€ bientôt récompensés, les bancs sont prêts !


La formidable collecte pour l'Arbre aux hérons a emballé des milliers de Nantais en ce début d'année. Les contributions ont mis un peu de temps avant d'être récompensées, à cause d'un retard dans la gestion du fichier Excel comprenant les adresses et les noms des souscripteurs.  

Les choses sont rentrées dans l'ordre à la fin de l'été. Le fichier Excel avait été "coupé-collé",  au lieu de "copié-collé", et plus personne ne savait sur quel ordinateur il était passé. 

Mais les contributeurs à 1000€ (1000 balles, c'est pas rien quand-même!), eux, attendaient toujours que leurs noms soient gravés sur des bancs, installés sur le site des Machines de l'île. 1000 balles, quand on y pense... Pour graver son nom sur un banc... Les bancs ont été installés, en phase de test, sur le site, mais vite retirés, car des petits malins avaient profité de la nuit pour recouvrir les gravures par leur noms. Et gratos en plus...

jeudi 23 août 2018

Les Moules "en" marinière de Loïc, primées au salon de l'innovation de Tokyo.


Depuis son labo expérimental privé de Saint-Nazaire, Loïc n'en revient pas du succès international que connaissent ses moules. "Tout est parti d'un délire avec mes anciens camarades de bio à l'univ'", confie-t-il à nos confrères d'un magazine scientifique spécialisé.

Après une soirée bien arrosée de juillet 2011, Loïc s'est lancé dans une étrange expérimentation, en modifiant génétiquement des moules, afin que les moules marinières, puissent être "en" marinière. "Maintenant, je vais pouvoir lancer leur culture. Je suis en recherche de partenariats".

D'un point de vu commercial, c'est un projet prometteur, mais s'il reste quelques petites choses à affiner... "Pour l'instant, on a atteint un produit très beau, le seul problème, c'est qu'elles sont imbouffables, mais, on va régler ça très vite". Souhaitons-le à ce jeune entrepreneur ligérien, dont le talent n'a d'égal que l'admiration qu'il suscite en plus haut lieu.

lundi 4 juin 2018

Un élu de la métropole célèbre son centième mariage en slip.


Un élu de la métropole nantaise a célébré ce samedi, son centième mariage. Et il a voulu marquer le coup, en accord avec les mariés bien sûr, qu'il connait bien, puisqu'il est le père de la mariée.

"Je l'avais promis au premier couple que j'ai marié, il y a huit ans", nous a confié l'élu, qui a tenu à garder l'anonymat. "Je l'ai fait pour nous, pour amuser la famille, pas pour me faire remarquer du grand public".

A l'origine, les deux familles, pratiquantes du naturisme depuis toujours, souhaitaient un mariage nu, mais ça n'était pas possible au regard de la loi, et même de la bienséance. Alors, ils auront du se contenter de ce seul clin d’œil. La famille ne nous a pas communiqué d'image de la fête du soir, dont nul ne doute qu'elle fut détonante !

vendredi 20 avril 2018

Le coeur d'Anne de Bretagne retrouvé au CHU, mais trop tard. Déjà transplanté.


C'est une première médicale, et la fin d'une enquête hors norme, suite à la disparition du reliquaire contenant le cœur d'Anne de Bretagne. Le rapt a été commandité par un milliardaire étranger, souhaitant bénéficier du coeur d'Anne de Bretagne, pour remplacer son cœur malade.

Les équipes du CHU n'ont pas souhaité communiquer le nom du receveur, mais confirment que l'opération s'est passée à merveille, et qu'elle a permis au CHU de renflouer ses caisses.

La justice a, quant à elle, engagé une procédure afin de récupérer le cœur du transplanté, pour pouvoir l'exposer au musée Dobrée, en attendant de pouvoir récupérer le reliquaire quand celui-ci sera mort.

mercredi 18 avril 2018

Alerte rouge allergies : 1 Nantais sur 3 allergique au Boulot... Bouleau ? Boulaud ? Et merde...


T'as les yeux rouge? T'as mal au crâne ? Ce n'est pas à cause des manifs, c'est le printemps ! Et comme beaucoup, et bien, ça pique un peu. C'est normal, t'es allergique au bouleau. Ou au boulot. Enfin, t'es allergique.

Alors comme l'alerte "Rouge" a été déclenchée, sois prudent. N'en bois pas trop, ne le porte pas en drapeau, et cache toi bien au fond de ton lit. Ça va passer.

Bon printemps à tous.

Bientôt notre numéro spécial épilation du maillot (de foot), et nos conseils beauté (intérieure).

mardi 17 avril 2018

Carnaval de Nantes, pénurie de costumes de CRS dans les boutiques de déguisement.


L'édition 2018 du carnaval de Nantes est exceptionnelle. Des animations d'une grande ampleur pendant plus d'une semaine, et une ferveur populaire sans pareil.

Cette année, le thème du carnaval a suscité un véritable engouement, et les nantais se sont rués dans les magasins de déguisement, comme dans ceux de farce et attrape. Si bien qu'il vous sera désormais impossible de trouver le moindre fumigène ou pétard. Il n'y a plus non plus de costume de policier ou de CRS.

Les déguisements de zadistes sont aussi de plus en plus complexes à trouver, par chance, il vous sera plus simple de les confectionner vous-même. 

Tout ceci augure d'une fréquentation du carnaval inédite. Nantes est une fête, et nous en sommes fiers !

vendredi 13 avril 2018

"Un Petit Peu Nantes", la grande opération de com, Complètement ratée.


Alors que le crowdfunding pour l'Arbre aux Hérons lancé par une petite association nantaise afin de récolter assez de fonds pour faire un arbre bat toujours sont plein, la ville lance une opération de communication culturelle qui coûte 4 fois la somme espérée par cette petite asso sans subsides.

Alors que la ville promeut parcs et jardins, échanges et braderies de plantes quai de la Fosse, la nature est asphyxiée de gaz lacrymogènes, à quelques pas de là (à vol d'avion).

Alors que les cheminots, étudiants, fonctionnaires, salariés du public, du privé, les retraités, et tous les autres tentent de défendre leurs droits, leur est opposée une force du "maintien de l'ordre" qui n'en a que le nom.

C'est le nouvel évènement culturel nantais, un happening géant participatif, où chaque nantais et nantaise est invité à créer, ensemble, une grande reconstitution de mai 68. Quel bel anniversaire que voilà, et ça, c'est "Un Petit Peu Nantes"!

mercredi 4 avril 2018

SNCF : Pour le gouvernement, "les usagers sont pris en otage", le GIGN intervient.


Une scène d'effroi, hier, à la gare de Nantes, alors que des passagers tentaient tant bien que mal de savoir quels voyages étaient impactés, ou non, par la grève qui a débuté ce lundi.
Ils ont vu les membres du GIGN faire irruption dans un TGV où les passagers étaient déjà installés.

Le quiproquo a vite été dissipé, dès lors que les uns et les autres ont compris, qu'il s'agissait d'une erreur de communication. En effet, certains médias ont largement relayé les propos du gouvernement dénonçant une "prise d'otage" des usagers par les personnels grévistes de la SNCF.

A force de matraquage médiatique, le commandement s'est un peu emmêlé les pinceaux et a diligenté sa brigade spécialisée, comme elle le fait lors de prises d'otage réelles. Heureusement, il y eu plus de peur que de mal, et la brigade a ainsi pu rejoindre sa base, en train, avec les passagers soulagés.

Cette mésaventure nous rappelle combien il est important d'utiliser des mots appropriés, lors de situations exceptionnelles.

mardi 13 février 2018

Lefèvre-Utile Arena, le nouveau stade du FCNA dévoilé.


Les supporters s'inquiétaient que le nouvel écrin dédié au talent des Canaris porte un nom ridicule, avec un nom de banque ou d'assurance. Ils sont enchantés de la nouvelle tombée ce matin : Le stade portera le nom de la biscuiterie, devenu investisseur principal du projet.

"Et avec ça, la buvette va tourner à plein régime ! Les petits beurres, ça donne soif !", s'est réjoui le président du "Club des Supporters Résignés". Un club de supporters de plus en plus important dans les tribunes.


mardi 6 février 2018

Risques d'avalanches élevés dans le centre ville.


Depuis hier, tout est mis en œuvre pour prévenir des risques possibles, face aux importantes chutes de neige prévues dans le département. Hier déjà, La Région avait organisé la suspension des cars scolaires en Loire-Atlantique. Une mesure judicieuse !

La panique avait déjà gagné la campagne, où d'importantes perturbations étaient envisagées. C'est maintenant la métropole qui lance une alerte aux avalanches. De nombreux secteurs du centre ville sont d’ors et déjà bouclés : la Butte Sainte Anne, le quartier Saint Félix, mais aussi une partie du quartier Graslin.

Nous experts en simulation de catastrophes naturelles sont formels : "Il est déconseillé de sortir de chez soi cette semaine". Ainsi, si vous ne voulez vraiment rien faire aujourd'hui, vous faites une copie de cet article, vous l'envoyez à votre patron. Profitez-en, vous aurez rarement une meilleure excuse.

mardi 19 décembre 2017

La première diplômée de médecine sur Internet est nantaise.


C'est une petite révolution dans le monde de la santé. Il est désormais possible de devenir docteur en médecine tout en restant chez soi, derrière son ordinateur. Valérie G. est la première d'une nouvelle génération de médecins. Elle vient de se voir honorée du titre de "Docteur" grâce à l'ensemble de son œuvre sur les sites médicaux et les réseaux sociaux.

Forte de plus de 10.000 commentaires et partages en 7 ans (soit presque 4 par jour, tous les jours), elle a pu, d'abord, accéder au titre de rédacteur, et a donc ainsi pu rédiger plus de trente articles sur des blogs médicaux, en un an et demi. Avec ses publications, ayant obtenu plus de "likes" et de "views" que n'importe quelles autres sur ces sites, Valérie a acquis une légitimité incontestable.

Elle pourra donc désormais, toujours depuis son canapé, établir des ordonnances, faire le suivi santé de vos enfants, guérir votre cancer à distance, ou ne pas faire les vaccins qu'elle ne comptait pas faire de toute façon.

D'autres secteurs s'apprêtent à diplômer des internautes sur le même modèle. Seraient concernés, dans un premier temps, les métiers de la justice et de l'éducation. Et pour le journalisme, voyez vous-même...

samedi 30 septembre 2017

Les supermarchés du département demandent aux retraités de ne plus engorger leurs magasins le week-end.


Ils ont fleuri un peu partout ce week-end, les panneaux demandant aux retraités de ne plus venir hors des horaires de bureau, afin de désengorger leurs magasins le soir et le week-end.

Si le message peut paraitre brutal, il s'agit en fait du confort de leur clientèle, qui a motivé cette action collective.  Depuis plusieurs mois, ils cherchent une solution pour que les clients soient moins insatisfaits de venir, contraints, après le travail, faire les stocks à pas cher, grâce aux centrales d'achats qui font gentiment baisser les prix auprès des producteurs.

Les files d'attente aux caisses se rallongent le soir et le week-end, et la solution, pour ne pas employer toujours plus d'hôtesses de caisse, a paru évidente : demander à ceux qui ne foutent rien de leur semaine, de ne pas venir quand ceux, qui n'ont pas le choix, viennent. 

mardi 29 août 2017

Il demande aux gendarmes de surveiller sa maison pendant ses vacances, il n'aurait pas dû...


Comme de nombreux vacanciers, ce jeune homme de Sainte-Lumine de Coutais avait fait appel aux services de gendarmerie, afin que sa maison soit régulièrement visitée pendant les vacances.

Il pensait ainsi échapper aux cambriolages, qui auraient pu lui couter cher, mais l'addition s'avèrera plus salée encore.

Dès leur deuxième tour de surveillance, les gendarmes détecte une odeur suspecte autour de la maison. Ne pouvant accéder à l'intérieur, ils attendent bien sagement le retour du jeune homme à la fin du mois d'août. Quand celui-ci rentre enfin, les gendarmes lui rendent une ultime visite qui ne laisse pas de doute sur les activités illégales du vacancier.

Certes, il n'a pas été cambriolé, mais il réside désormais dans un intérieur bien plus petit, avec des petits barreaux, et pas beaucoup plus de lumière du jour que dans sa maison, transformée en exploitation cannabicole sur plus de 70 mètres carrés.

jeudi 29 juin 2017

Les syndicats ligériens ne brûleront plus de pneus lors des blocages.


Preuve que les mentalités évoluent partout, et que chacun est désormais sensible à l'écologie, les syndicats de Loire-Atlantique, se sont tous entendus pour une modification importante de leurs actions.

Il est des terrains sur lesquels l'entente est plus complexe, mais là, l'affaire a été réglé en 10 minutes, à la fin d'une réunion intersyndicale hier. Les délégués des délégués syndicaux, réunis en assemblée générale extraordinaire ont pris la décision alors qu'ils allumaient le traditionnel "barbecue social" : Plus aucun pneu ne sera brûlé lors des blocages ou manifestations.

"On produit déjà des tas de trucs polluants ou dégueulasses pour conserver nos jobs, il est maintenant hors de question de polluer encore plus sous prétexte que nous allons tous les perdre", nous a déclaré le délégué des délégués de la délégation, avec élégance.

C'est un geste fort, qui, espérons-le, fera tâche d'huile (bio bien sûr), et sera repris par l'ensemble des manifestants, grévistes, et autres mécontents. Les pneus inutiles sauvés, seront confiés à la sécurité routière afin de concevoir de nouvelles rambardes, tant espérées par les motards. mais c'est un autre sujet...  

jeudi 8 juin 2017

Le Festival de l'éveil du Féminin, ImagYna, lance un off réservé aux hommes, ImaginOuille.


ImagYna, c'est LE festival de l'éveil du féminin. Réservé aux femmes, il en est déjà à sa troisième édition, et grandit petit à petit. Un week-end d'ateliers, de rencontres et de festivités, où ces dames pourrons se dire et faire ce qu'elles veulent, sans que monsieur vienne y mettre son grain de sel.

Alors, pour cette troisième édition, les organisatrices du festival ont créé un Off, réservé aux hommes, ImaginOuille. Ce Off, dont le programme est calé sur l'original verra se tenir des ateliers thématiques : La fin du ventre plat à la quarantaine, des concours de descente de bière cul-sec, des concours de "qui pisse le plus loin" et autres activités ludiques, permettront aux hommes de se concentrer, ensemble, sur ce qui les intéresse vraiment : faire n'importe quoi.

Comme sa grande sœur, il se déroulera les 10 et 11 juin au parc de la Plinguetière, mais loin, très loin du chapiteau, qui lui, est réservé à ImagYna. Ne vous en approchez surtout pas, elles mordent!

vendredi 3 février 2017

Avec l'affaire Fillon, les ventes de rillettes sont en forte augmentation dans la Sarthe.






C'est un effet inattendu du "Penelope Gate", les sarthois se serrent les coudes et affichent un soutien indéfectible à leur plus noble représentant. Ainsi, on constate chez les partisans de François Fillon, une volonté farouche de montrer qu'il est possible de relancer l'économie par le seul bon vouloir. Et comment ?! En mangeant des rillettes bien sûr !


Les ventes ont augmenté de 18% ces deux dernières semaines, et le phénomène semble prendre de l'ampleur. Les plus jeunes organiseront bientôt des "rillettes parties", pour venir en aide au micro parti de François Fillon. 

Un exemple qui devrait être suivi dans toute la région, et notamment à Nantes, où les proches de Johanna Rolland concèdent vouloir bouffer du Curé Nantais depuis l'élimination de Manuel Valls à la primaire socialiste.

Folles Journées : Elle revend des places au marché noir pour améliorer sa retraite.


Témoignage : Josette a 90 ans, toutes ses dents, toute sa tête, mais pas un radis. Cette rezéenne astucieuse a aussi de grandes compétences informatiques. Elle les a acquises lors d'une formation qu'elle a pu faire, grâce à l'aide de la Région, il y a quelques années, quand c'était encore possible.

Depuis 3 ans, Josette s'introduit dans le système de billetterie des Folles Journées avant qu'elle soit ouverte au public. Sous différents noms, elle procède à l'achat caché de centaines de billets. "Personne ne peut voir la trace de ces achats avant l'ouverture de la billetterie", nous concède la hackeuse nonagénaire.

Mais Josette a quand-même un peu peur parfois. "C'est la dernière année, c'est trop risqué. L'année prochaine, je crois que je vais me maquer avec un petit député et l'assister, ça a l'air plus facile". Tout le monde a la rédaction est désormais très inquiet pour Dominique Raimbourg...

samedi 28 janvier 2017

Insolite : Ce jeune diplômé est embauché en CDI sans piston ni réseau.

L'histoire de ce jeune nantais agite les esprits jusqu'au Ministère du Travail, qui n'a pas encore pu confirmer la nouvelle.
Thibault a 24 ans et est titulaire d'une maîtrise en sociologie. Après un bac sans mention, il fait des études à l'université de Nantes, où il avance de semestre en semestre avec de bons résultats, sans pour autant qu'ils soient exceptionnels.
Après sa maîtrise, il ne peut continuer vers un doctorat, alors il se décide à chercher un emploi. Il rédige un CV sans trop d'expérience professionnelle, mais avec quelques autres activités et centres d'intérêts assez classiques.
Pendant 3 mois il envoie près de 350 courriers motivés dans toute la France. Quelle ne fut pas sa surprise alors qu'après seulement 17 entretiens d'embauche, il est finalement employé en CDI par une société (qui préfère garder l'anonymat, pour ne pas être submergée de demandes), à Nantes!
Ce conte de fée ravit tous ses camarades d'études, et leur redonne de l'espoir, à eux qui n'ont d'autre choix que d'accepter des petits boulots sous qualifiés et précaires.

vendredi 27 janvier 2017

Son stage de 3ème dans la boulangerie de ses parents était fictif, il est renvoyé du collège.


En France, on ne transige pas avec les tricheurs, c'est bien connu. C'est ce qu'a appris le jeune Djézzi, un collégien du département, en rendant son rapport de stage de 3ème.

"Son rapport de stage ne contenait aucune faute d'orthographe, on a tout de suite trouvé cela suspect", a déclaré Isabelle J., son professeur principal lors du conseil de discipline qui a statué sur l'exclusion de Djézzi pour une durée de deux semaines. Il n'a pas été très difficile de montrer que Djézzi n'avait jamais mis les pieds dans la boulangerie pendant cette semaine se stage obligatoire.

La mère du collégien a pourtant essayé de défendre son fils, arguant qu'il l'avait bien assistée à distance, en répondant régulièrement au téléphone du domicile. Mais l'argument n'a pas suffit et Djézzi devra, dès son retour au collège, compenser sa fraude en faisant le service à la cantine pendant quinze jours.

Le directeur de l'établissement a confié qu'il espérait que "cette situation serve d'exemple à tous les fraudeurs, nous voulons des élèves irréprochables. Ici, ce n'est pas l'Assemblée Nationale!"

mardi 24 janvier 2017

Une mesure radicale pour lutter contre la pollution dans la métropole.



Nantes Métropole vient de prendre une mesure sans précédent pour lutter contre la pollution. Celle-ci sera en vigueur toute la fin de la semaine, et devrait être reconduite à chaque nouveau pic de pollution.

Alors que Paris et Lyon distribuent des vignettes pour savoir quels véhicules ont le droit de circuler, Nantes s'attaque au problème à la base et évite de culpabiliser les travailleurs qui n'ont d'autre choix que de prendre leur voiture pour quitter leur campagne, mal desservie en transports en communs.

En effet, toutes les écoles, et les entreprises seront fermées jusqu'à la fin de la semaine, et les automobilistes, invités à rentrer chez eux et à attendre que ça passe. Une telle mesure devrait faire diminuer la pollution de l'air de moitié en moins de 24 heures.

samedi 14 janvier 2017

La campagne choc d'une asso nantaise contre le harcèlement scolaire.



On a vu apparaitre dans la ville des affiches chocs contre le harcèlement scolaire. l'initiative vient d'une association nantaise : la ACHE (Association contre le Harcèlement à l'Ecole).

Elle a utilisé l'idée simple qu'une victime, peut, un jour devenir à son tour bourreau. On retrouve ainsi, avec le portrait de Marine Lepen, la phrase : "A force de tirer les cheveux de la petite blonde du premier rang, un jour elle voudra se venger". Pour Emmanuel Macron, c'est le martyre du premier de la classe ; pour Nicolas Sarkozy, le petit bousculé ; et pour Jean-Luc Mélenchon, le bouc émissaire.

Une campagne qui déplait au plus haut niveau, mais qui a l'avantage d'être efficace!


Ou qui aurait pu... Si vous en êtes à lire ces lignes c'est que vous faites partie d'une minorité de gens qui lisent les articles avant de les partager, "liker", ou commenter sur les réseaux sociaux. Peut-être faites-vous même partie de ces rares personnes qui vont jusqu'à vérifier les infos qu'ils lisent. Dans ce cas félicitations, c'est de plus en plus rare ! L'étape suivante ce serait d'avoir toujours le même sens critique face aux nouvelles, d'où qu'elles viennent. Et si celles que vous lisez d'ordinaire sont vraies, il n'en reste pas moins important de savoir les décrypter et comprendre comment elles vous sont présentées! allez, bonne journée! et sans rancune!

vendredi 6 janvier 2017

Avec 2,8 grammes, il pensait échapper au contrôle car il était à cheval.


La scène s'est déroulée au petit matin à Sucé-sur-Erdre, lors d'un contrôle de police. Un homme d'une soixantaine d'années, sensiblement éméché, circulait sur la départementale 69, visiblement de retour d'une nuit agitée dans Nantes.

Interpelé par la police, il a déclaré "pouvoir diriger son cheval puisque ce dernier n'avait pas bu". Or, le code de la route est formel, s'il est autorisé de circuler à cheval, c'est au cavalier d'être maitre de sa monture. Il n'a certes pas besoin de permis et doit avoir plus de 14 ans, mais il se doit aussi, comme les autres usagers de la route, de ne pas dépasser les taux d’alcoolémie autorisés.

L'homme a été contrôlé avec un taux de 2,8 grammes d'alcool dans le sang et a été placé en garde à vue pour déclaration mensongère, puisque le cheval, lui aussi a été contrôlé positif à divers stupéfiants.  

lundi 19 décembre 2016

Red Light District à Nantes, le projet de la Petite Hollande dévoilé.



Alors que le concours est tout juste lancé, et que les architectes commencent à peine à imaginer les nouvelles formes de la place de la Petite Hollande, le programme est dévoilé aux Nantais.

Les architectes auront donc à imaginer un Red Light District pour Nantes. 40.000 mètres carrés de coffee shop, et de bordels en tous genres. Il y aura aussi 6 parking à vélos, ainsi qu'une fromagerie, spécialisée dans le gouda sous toutes ses formes. Les bords de Loire seront creusés de galeries afin de créer des canaux étroits pour des balades en barque.

Un projet qui propulsera Nantes parmi les plus grandes cités européennes, les plus à la pointe de l'innovation.

vendredi 4 novembre 2016

Il crie "Y'a la queue au bar", le Hangar à Bananes évacué dans l'urgence.


Il était environ 18h30 ce jeudi quand tout a dégénéré au Hangar à Bananes. Ils s'étaient donnés rendez-vous avec quelques amis de la fac de lettres pour un apéro convivial. Profitant des derniers jours de beau temps, ils se sont attablés en terrasse. Ils ne sont pas les seuls à avoir eu cette idée et il y a beaucoup de monde. Le service est lent, alors Sylvain se décide à aller commander directement au bar.

Ne le voyant pas revenir, ses amis commencent à l'invectiver depuis la terrasse, lui demandant pourquoi le service est si long. Bien mal lui a pris de répondre à la volée : "Y'a la queue au bar!" Avec les bruits ambiants, une des serveuse a cru entendre "Allahou akbar" et a été prise de panique. Elle s'est précipité aux toilettes pour prévenir la police qui n'a pas tardé à dépêcher une unité sur place pour sécuriser la zone.

Les autres clients ont eu la surprise de se faire évacuer dans l'urgence, eux qui n'avait rien perçu de l'échange précédent. Une fois vide, les policiers ont constaté qu'il n'y avait rien d'anormal dans le café. ils ont libéré la serveuse, cloitrée aux toilettes, et Sylvain a été déféré au parquet pour apologie du terrorisme. Une méprise qui devra servir d'exemple pour tous les assoiffés qui se précipiteront bientôt dans les cafés de la ville pour le festival Culture Bar-Bars.

mardi 31 mai 2016

Les agriculteurs en colère labourent le terrain de la Beaujoire.

L'image est passé inaperçue, et pourtant, les agriculteurs, après leur manifestation d'hier, s'en sont pris au terrain de la Beaujoire. Non content que leurs revendication n'aient été suffisamment relayées, c'est le seul moyen qu'ils ont trouvé pour se faire entendre. Plus d'infos dans l'Humanité de ce jour.

mardi 1 mars 2016

Les Pro-Aéroport bloquent le périphérique avec deux voitures.


Photo Ouest France (Pardon, mais on a pété notre appareil photo)
Elle était très attendue, la contre manifestation pour le transfert de l’aéroport vers Notre-Dame-des-Landes, et ce fut un franc succès !

Pas de milliers de manifestants, pas non plus d’opération escargot avec des engins de chantier, non. L’ensemble des militants pro-aéroports se sont réunis à bord de leurs deux voitures et ont ainsi réussit à bloquer tout le périphérique hier, pendant plus de vingt minutes, seulement en mettant leurs véhicules de travers.

Les forces de l’ordre ayant prévu le coup, ils avaient interdit l’accès à toutes les entrées de la chaussée. Un exemple à suivre pour tous ceux qui souhaitent causer le maximum de gène avec le moins de moyen possible. Nul doute que cette opération fera des petits. Les banquiers, le notaires et les assureurs ont d’ors et déjà annoncé vouloir organiser de grandes manifestations pour communiquer sur leurs diverses revendications.

lundi 29 février 2016

Ivre, il meurt noyé sur le miroir d'eau.


Photo Ouest-France (ben oui, les reporters n'en ont pas faite!)

Nous avons reçu 4 témoignages de nos "envoyés spatiaux" à Nantes. Tous corroborent les faits de cet accident surprenant... 

Hier, à 23 heures, le corps sans vie de Renaud S. a été retrouvé sur le miroir d'eau. Selon les premiers éléments de l'enquête en cours, la victime et Gaston D., bordelais de passage à Nantes, écumaient les bars du centre-ville depuis le début de la soirée. Vers 22h30, une dispute aurait éclaté entre les deux amis au motif que Gaston D. jugeait le miroir d'eau nantais « riquiqui » comparé à celui qui orne la capitale de l'Aquitaine. Renaud S., bien décidé à prouver à son ami qu'il avait tort, l'a entraîné sur le miroir d'eau incriminé et entrepris de lui démontrer que l'eau y était bien plus pure que celle qui jaillit de son homologue bordelais. La quantité d'eau ingérée par Renaud S. a suffi à provoquer son décès.

            Johanna Rolland a fait part de sa consternation et adressé ses condoléances à la famille de Renaud S., tout en affirmant que la mairie prenait l'entière responsabilité de cet incident. L'accès au miroir d'eau sera désormais interdit après 22 heures et des stages de prévention vont être organisés tous les samedi soirs sur la place du Bouffay.

Isolde

Depuis son ouverture, le Hangar à Bananes, situé sur la pointe Ouest de l'Ile de Nantes, et très fréquenté en fin de semaine par un public disparate, a malheureusement été le théâtre de plusieurs noyades, en particulier de jeunes hommes, sans doute un peu trop alcoolisés. De nombreux reproches ont été faits à la Ville pour avoir laissé s'installer ce lieu de débauche si près du fleuve.

Or, la nuit dernière, un projet cher à la Municipalité et récemment inauguré par Mme Johanna Rolland, a  été le lieu d'un drame imprévisible : un homme d'un certain âge a été retrouvé au petit matin, gisant, mort, au beau milieu du Miroir d'eau, le visage baignant dans la mince pellicule aquatique.

On peut supposer qu'après avoir fait la tournée des bars dans le proche quartier du Bouffay, il se dirigeait vers la Duchesse Anne, pour prendre un Busway ou un Tramway afin de rentrer chez lui, et qu'il a été attiré par les éclairages du Miroir d'eau. Il a alors chuté, et, incapable de se relever, a péri noyé.

Faut-il que la nuit cet endroit soit entouré de ganivelles, afin d'éviter d'autres faits divers dramatiques ?
                                                                                                         Catherine

Et dire que son inauguration s'était faite en grande pompe, les enfants sautillant entre les jets d'eau. Mais voilà noircit le tableau par un homme passé par la pompe, ayant bu tout sauf de l'eau. Face au château et ses douves, c'est d'un œil bienveillant que les Nantais le couvent. Mais depuis samedi soir hélas, la magie du miroir d'eau au tragique a fait place.

C'est vers 6 heures, dimanche matin, que les faits se seraient déroulés, alors que le miroir n'était encore couvert que de rosée. Le jeune homme, futur marié de ses amis entourés, à l'aube du malheur, déambulait, c'est un euphémisme de la place Bouffay vers le Remorqueur. Quand, arrivé sur les lieux, vint le coup de fatigue prévisible, ses compères, tout aussi saouls, trouvèrent la scène risible. Selon leurs dires, au lendemain du drame, il était difficile d'imaginer que viendraient les larmes. Face contre terre, à l'heure de cuver sa bière, le bienheureux, sur le sol humide, semblait se complaire. Mais, bon dieu, le progrès aime à faire des pieds de nez au destin, l'allumage automatique pour saluer le jour s'invitant au festin. Les amis, « morts » de rire, si le mot peut être écrit, se gaussèrent de voir l'épave restée inerte sous les flots. Et ils ne prirent conscience de la catastrophe qu'en voyant l'affolement des badauds. Il était trop tard pour sauver le fiancé, qui aura été noyé avant même d'être marié. Ecœurés par la vision de leur ami « coulé », les inconscients rescapés ont promis qu'à l'eau on ne les reprendrait jamais.

Anthony

Lors d'une soirée bien arrosée, un jeune étudiant qui voulait faire le malin s''est mis à glisser en long et en large, sur la surface du Miroir d'eau, à Nantes. Il avait, dans son délire,  prit des postures de patineur artistique et tous ses amis se sont mis à le filmer, sur leur Iphone et envoyé via Facebook. Épuisés par la tenue de téléphone en mode caméra, les amis du jeune étudiant, sont partis le laissant tout seul à poursuivre son spectacle. Après une mauvaise chute, il se noya dans un jet d'eau du Miroir d'eau.

Camille

Merci à l'Asso Annexe pour le relevé de ces témoignages !!!

jeudi 5 novembre 2015

87.5FM, la radio pirate menacée par le CSA parce qu’elle ne passe que de la musique.



Vous étiez déjà probablement tombés, un peu par hasard, sur la première fréquence de la bande FM, le 87.5, et aviez apprécié ces playlists musicales originales. Cette originalité n’est pas du goût de tout le monde, et la radio ne diffuse plus sur les ondes.

La raison officielle est le caractère « pirate », et donc illégal, de cette diffusion radiophonique. Le CSA fait donc valoir le manque d’autorisation pour menacer le philanthrope mélomane caché derrière cette fréquence. Mais la véritable raison d’une telle censure est tout autre : La chaine ne passe que de la musique !

Et dans l’univers de médias actuels, c’est une hérésie ! Quelle radio n’a pas son flash info, ses émissions où l’on parle trop, et même ses annonces publicitaires. C’est à cause de ce décalage avec la réalité commerciale du XXIème siècle que le CSA s’insurge. « Croire que la radio est un outil gratuit, et qu’on l’on peut donner du plaisir aux gens sans contrepartie est absurde », nous a confié le délégué local à l’application du respect des règles de diffusion en territoire de province (oui, son titre est un peu long, mais c’est pour le différencier du délégué régional à l’obtention des créneaux de diffusion).

Bref, ne pleurez plus, braves gens, et écoutez la radio sur le Net. Car, là, ça marche toujours !  

samedi 31 octobre 2015

Ouverture d’une première salle de shoot, Place du Commerce.



La demande était forte de la part des riverains, et leur vœu a été exaucé. Finies les prises de drogue en cachette dans les recoins de la ville, le tout sera maintenant contrôlé dans des salles de shoot.

La première a été inaugurée ce matin par les élus qui ont fait eux-mêmes la démonstration d’une injection sécurisée. Et au sortir de l’inauguration, pas de petits fours, mais des seringues en libre service. Ce fut un grand succès, et tout le monde était même complètement stone, alors qu’il n’était que 10 heures, quand la salle a enfin été libérée pour les utilisateurs. 

La mairie a promis l’ouverture prochaine d’une dizaine de salles de shoot dans les endroits stratégiques de la ville. « Nous voulons que là où il y a des gens qui se droguent, il y ait un lieu où il puissent le faire en sécurité, et pas sous le regard des enfants et surtout des touristes », a déclaré l’adjoint aux stupéfiants. C’est ainsi que les prochaines salles seront ouvertes aux abords de la gare Sud, sur l’Ile de Versailles, ou encore aux Machines de l’Ile.  


Aidez-nous à réaliser une édition papier des meilleurs articles en cliquant là ! Cliquer ne coûte rien ! 

jeudi 22 octobre 2015

Le Carrousel des Machines échangé contre 100 manèges installés partout en ville.



C’est un revirement complet de la politique culturelle qui opère en ce moment au conseil municipal de Nantes. Johanna Roland, non contente de se positionner loin de la « ligne Macron » dans ses dernières déclarations, a décidé qu’il était temps de se démarquer de ses prédécesseurs. Fini le centralisme, il faut du « pour tous » partout, tout le temps, et vraiment pour tous !

C’est ainsi que la centralisation de la vie culturelle nantaise sur l’île de Nantes va prendre fin. Un accord a été signé avec la mairie de New York , qui compte l’installer dans Central Park. Cette dernière rachète le Carrousel pour le prix qu’il a couté à Nantes Métropole (36,5%), la Région (10%), le Département (13,5%), l’Etat (20%) et l’Europe (20%), soit 10 millions d’Euros. La grosse pomme assure également à ses frais le démontage et le transport.

Cet argent, associé à la subvention qui lui est liée, sera immédiatement mobilisé pour installer 100 manèges partout en ville. Il finance également le coût d’entretien des 3 premières années, salaires compris. Cette nouvelle réjouit les habitants des quartiers périphériques, qui auront eux aussi, la joie de se payer autre chose qu’un tour en bus, pour une somme, cette fois, annoncée modique.  


vendredi 16 octobre 2015

Brigitte Lamy reconnaît qu'elle n'était pas dans un bon jour quand elle a lu l'article de Jean-Jacques Reboux.


La nouvelle la plus marquante dans cette affaire, c'est que Brigitte Lamy, procureur de la République à Nantes, lit les blogs. A moins qu'on ne lui ait montré, mais dans ce cas, la question est : qui est "on"?

Dans son article, J.-J. Reboux fustigeait madame la Procureure après sa décision de classer l'affaire des tirs de Flash-Ball qui avait coûté un œil, et pas qu'aux contribuables ! Ne pouvant établir la faute de la police, pourtant interdite de viser au visage les manifestants. Alors, une deuxième question : qui est le petit malin qui se balade avec une telle arme dans Nantes. 

Croisée par hasard dans la rue par un temoin qui a preferé rester anonyme (et les sources journalistiques, c'est sacré. Pour l'instant), madame Lamy lui a confié qu'elle n'était pas dans un bon jour quand elle a porté plainte contre l'auteur. "Les gens qui me connaissent savent que j'ai de l'humour", aurait-elle déclaré. Car avant d'être procureur, c'est avant tout un humain, avec ses doutes, ses faiblesses, ses coups de sang. 

De là à retirer sa plainte, il en faudra sûrement un peu plus, car la situation s'est envenimée depuis que nombre de personnes et d'associations ont relayé l'affaire. Et puis, c'est le week-end, alors ça attendra...


mardi 13 octobre 2015

Malaise chez les DRH nantaises, elles arrachent la chemise du représentant syndical.



Excédées de devoir appliquer des mesures violentes de licenciements massifs pour répondre aux exigences de rentabilité à tout prix, les employées de cette société nantaise de conseil aux entreprises prennent les choses en main.

Comme leurs collègues masculins, elles sont un fusible bien pratique, et ce sont elles que l’on envoie au casse-pipe, annoncer la mauvaise nouvelle aux salariés de différents secteurs. Même quand ce n’est pas à elles de faire les choix stratégiques en matière d’embauche ou de licenciement.

Le malaise est de plus en plus grand dans la profession. « Au début, on croyait qu’on œuvrait pour le bien des entreprises, et puis, plus ça va et plus on se rend compte qu’on fait un métier de merde », nous a déclaré l’une d’entre elles.

Alors, en signe de protestation, elles donnent rendez-vous aux délégués syndicaux isolément, et tard dans la nuit, pour leur arracher la chemise. Et le reste aussi. Une bien belle initiative, dont on espère qu’elle ne leur vaudra pas une garde-à-vue.  


lundi 12 octobre 2015

Il finance son année sabbatique grâce aux dons d’inconnus.



Ils sont nombreux les projets culturels, solidaires, ou même d’entreprises, à faire appel au financement participatif. Ce nouveau moyen de financement, qui permet de shunter la production habituelle et les recherches de mécénat, s’appuie sur un principe simple : L’appel aux dons.

C’est ainsi que ce nantais de 38 ans, qui n’a aucune idée originale, aucun projet de vie et même pas l’ombre d’une fibre entrepreneuriale, a réussi a se faire payer un an « à rien foutre », comme l’annonce la page KissKissBankBank qu’il a créé pour récolter les dons.

L’idée a plu à plus de 150 donateurs, et l’objectif de collecte a même été largement dépassé. Nul doute qu’il saura utiliser cet argent à bon escient, en n’en faisant rien. Ou bien si, profiter de la vie, se dégager du stress ordinaire qui mine le travailleur endetté, et régler ses factures sans se soucier du moyen de le faire.

Il n’a pas prévu de voyage extraordinaire, ni même de se former à quelque métier que ce soit. Il faut dire que la somme collectée, si elle paraît impressionnante, permet tout juste de vivre normalement pendant un an, en payant tout ce qu’il y a à payer. Alors, si vous aussi, vous rêvez de ne « rien foutre pendant un an », allez donc voir comment il s’y est pris, et qui sait, ça fonctionnera peut-être aussi pour vous !

lundi 5 octobre 2015

Médias : Ces célébrités qui piègent Yann-Arthus Bertrand dans son film Human.



Près de la moitié du quart des téléspectateurs ont récemment vu le dernier film de Yann Arthus Bertrand : Human. Un florilège de témoignages récoltés dans divers pays, tout aussi dégoulinant de sensiblerie que de vérités sur la nature humaine.

En dehors du décryptage médiatique qui pourrait être fait. La vision universaliste de YAB (Yann Arthus Bertrand, mais c’est fastidieux à réécrire et faire un copier-coller, on trouve que c’est insultant pour le lecteur !), la force de l’histoire individuelle pour expliquer l’Histoire avec un grand H, etc. Nous avons noté une chose qui est passée inaperçue : La manière dont YAB a été piégé par des célébrités du monde entier…

Ils sont nombreux et vous les reconnaitrez peut-être en regardant à nouveau le film en Replay, mais nous avons relevé pour vous les plus étonnants. A commencer par celle qui sera peut-être la première Présidente des Etats-Unis, et à qui il a suffit de se présenter sans maquillage pour passer incognito. L’étonnante prestation du présentateur télé Cyrille Hanouna. Ou encore l’incroyable performance de Marie-Anne Chazel, qui n’avait pas été aussi bonne depuis Le Père Noël est une ordure, dans le rôle de Zézette.  

dimanche 4 octobre 2015

Découvrez comment cette blogueuse nantaise affole la toile américaine avec rien !



Internet et les réseaux sociaux sont incroyables, saisissant ! Ils nous happent, ils nous catchent, ils nous patratraquent. Et c’est ce que révèle l’histoire de cette jeune blogueuse nantaise.

Elle ne s’attendait pas à ça, et nous nous plus d’ailleurs. Depuis plusieurs mois, elle tient un blog très sérieux, où, du haut de ses grandes études, elle décrypte à sa manière les médias, la géopolitique, et parfois même la mode et le sport. Et puis, elle en a marre. Ses lecteurs sont moins nombreux que les membres de sa famille, elle est sur la paille, et c’est là que tout bascule…

Les réseaux américains se déchainent, relient à tout rompre son dernier article, elle est invitée dans tous les talk-shows prestigieux. Comment ?! C’est simple, ils ont tous fait ce que nous faisons chaque jour, et que vous venez de faire là : croire une belle histoire.

Parce qu’il faut bien le dire, dans son article, pour une fois, il n’y avait rien. Pas plus que dans celui-ci en fait. Mais quand-même, quel plaisir d’y avoir cru, d’avoir fantasmé une fraction de seconde sur un destin extraordinaire qui s’annonce comme par magie. Alors offrez ce petit moment à vos amis, et partagez cette histoire… 

Et pour vraiment voir ce qu'elle a posté, cliquez là !

mercredi 30 septembre 2015

Nadine Morano, candidate FN aux régionales en Pays de la Loire.



L’annonce de sa venue a été faite par Nadine Morano elle-même, sans aucun conseiller en communication, sur le plateau de TéléNantes. Et elle l’a fait avec les mots qui sont les siens.

Elle n’a pas attendu « je ne sais quelle commission de merde » au sein du parti Les Républicains et son éventuelle destitution à la candidature en Meurthe-et-Moselle, pour prendre le taureau par les cornes. Pour ne pas dire « par les couilles » !

En moins d’une heure, l’affaire était faite. Nadine Morano quitte le parti, déménage dans sa bicoque de La Baule, et négocie avec la tête (que dis-je, le front !) du principal parti d’extrême droite français en Pays de la Loire. Ce dernier, manquant de tête (que dis-je, de front !) d’affiche nationale pour les élections régionales à venir, n’a pas hésité un instant !

Quelle magnifique opportunité de faire valoir ses arguments, dans la bouche d’une telle oratrice. Qui bénéficie de plus, de l’expérience ministérielle. Et des cerveaux, au front, on en manque ! Nardine Morano, quant à elle, a tenu à préciser qu’elle n’avait pas dit qu’elle allait « dézinguer Sarkozy », mais qu’elle comptait lui « niquer sa gueule ».